La reconnaissance faciale, une affaire d’États?

0
44
La reconnaissance faciale, une affaire d’États?

Le conseil de surveillance de la ville de San Francisco a récemment voté à 8 contre 1 en faveur d’un projet de loi qui interdit au gouvernement municipal, y compris la police, d’utiliser la technologie de reconnaissance faciale.

Cette décision fait de San Francisco la première ville des États-Unis à interdire totalement l’adoption par le gouvernement de cette technologie et relance le débat sur l’emploi de la reconnaissance faciale par les services publics, déjà en vigueur dans plusieurs villes américaines et du monde.

Cette loi garantit le respect des droits et de la liberté des citoyens, et pour cela, je salue l’initiative de la part de la ville de San Francisco, car il me semble qu’aucun gouvernement ne devrait utiliser la reconnaissance faciale à grande échelle et de manière centralisées.